Loading...
You are here:  Home  >  IDEES  >  Opinions  >  Current Article

OPINIONS : 2020: ELECTION OU TRANSITION! LA PRIORITE, C’EST DE SAUVER LE PAYS.

By   /  August 30, 2018  /  No Comments

    Print       Email

Suite à la réflexion du Professeur Léandre Sahiri, disant que “la Côte d’Ivoire va droit vers une transition”, l’occasion nous a été donnée de faire l’analyse ci-dessous, conformement à la méthode scientifique utilisée par les chercheurs.

Image result for Professeur Léandre Sahiri PHOTO

En laboratoire, les scientifiques, les sociologues, les psychologues et autres chercheurs utilisent la même méthode scientifique qui consiste à observer un object, un mouvement ou un phénomène pour sortir une thèse ou arriver à une conclusion.  La deuxième étape de cette methode étant de receuillir des information (data), que ceux-ci analysent et filtrent ensuite pour arriver à une déduction. C’est donc cette conclusion qui devient la règle Générale, la voie de reference à suivre ou la thèse finale.

Les Einstein, les Socrates et tous les phylosophes ont fait autant pour tracer le chemin que le monde suit aujourd’hui.  Une des conclusion resultante de la methode scientifique est que: “les mêmes causes produisent les mêmes effets…”

Si les mêmes causes produisent les memes effets, quelles leçons les Ivoiriens ont-ils tirées de tous ce qui s’est passé en Côte d’Ivoire et qui continue de se passer? Comment alors négocier le tournant dangereux de 2020 afin de guarantir un avenir meilleur aux Ivoiriens? Allons-nous tomber dans les memes airements?

Les causes: Une election avec ses corollaires de fraudes et violations graves des textes et procedures mis en place par nous-memes et les ingérences inutiles exterieures. Dans tous les pays du monde, les étrangers se mettent à l’écart de la politique nationale. C’est en Côte d’Ivoire, seul pays au monde ou les étrangers, non-nationaux, illégaux de surcroit, font la politique et ont le pouvoir d’influencer les politiques nationales; incroyable!

Un Etat de désordre et de desolation! Le citoyen Ivoirien a l’art de s’allier à l’étranger au detriment de son frère, pour déconstruire sa propre nation, pourvu qu’il empoche quelques billets de Banque; des miettes qui ne vont même pas résoudre ses problèmes.  L’état Ivoirien ne repose sur aucune valeur, à cause de la mandicité, l’amour pour l’argent et le gain facile.

Les effets: la France et l’ONU qui sont tapis dans l’ombre pour nous imposer leurs valets en cas d’élèctions, sont déjà en train de faire des tractations pour SECURISER L’APRES Dramane Ouattara.  Ce qui implique que: nous allons aux elections en 2020 pour accompagner la France a nous trouver un president. La question: ALLONS-NOUS ACCOMPAGNER LA FRANCE OU L’EN DISSUADER EN CHANGEANT DE TACTICS? 

L’ETAT DES LIEUX

CHOSE SURPRENANTE et CURIEUSE, nous constatons que tous les politiciens Ivoiriens ne raisonnent qu’en termes de l’élèction de 2020, alors que tous les indicateurs sont en rouge; signes que nous conduisons notre cher pays droit vers un autre K.O qui va être fatal.  La seule et unique raison évoquée par les politiciens Ivoiriens pour aller à ces élèctions, c’est la disposition de l’ Article 35 de la Constitution de 2000, qui stipule que: “Le Président de la République est élu pour cinq ans au suffrage universel direct…

Ce qui signifie qu’à la fin de chaque 5 ans, il faut (coûte que coûte) organiser une autre élèction en fermant les yeux sur l’état des lieux.

Cependant, chose grave, lorsque cette même Constitution est violée et piétinée par les acteurs, personne, aucun Juriste du pays ne li le droit, pour donner de la valeur à cette Constitution, face à ces dérives.

Et pourtant, la Constitution ne s’arrête pas à la disposition de son Article 35! Elle va plus loin pour nous aider a guérrir, en son Article 38, qui dit ce qui suit:

En cas d’événements ou de circonstances graves, notamment d’atteinte à l’intégrité du territoire, ou de catastrophes naturelles rendant impossible le déroulement normal des élections ou la proclamation des résultats, le Président de la Commission chargée des élections saisit immédiatement le Conseil constitutionnel aux fins de constatation.”

Le drame, elle ne nous instruit pas sur la conduit a suivre: report ou transition?

Premier constat de notre observation (methode scientifique)

1 – Faisons-nous nos élèctions pour nous-mêmes ou pour satisfaire les désiderata des autres? La France est toujours à nos trousses et c’est elle qui nous choisit nos dirigeants. Nous voici à la veille de 2020 et l’armée France est en constants mouvements à nos frontières Nordistes (Mali-Burkina) et aucun politician ne cherche à savoir les raisons. Va-t-elle encore s’immiscer dans notre élèction en 2020? Si tel est le cas, nous devons tous nous OPPOSER à cette pratique. Premier resultat de notre observation, (methode scientifique): S’OPPOSER PAR TOUS LES MOYENS A L’INGERANCE DE LA FRANCE ET DE L’ONU DANS NOS ELECTIONS.

2 – Les bandes armées Burkinabées et autres, infiltrées dans nos forêts. Ce sont eux qui ont accompagné et perpetrés les massacres des populations pendants la crise postélectorale de 2011 à ce jour. Ces infiltrés tiennent déjà des reunions préparatoires en prélude à l’éléction de 2020. Ces meetings d’information et d’instructions se tiennent en langue locale. Un vrai danger en ambuscade contre la Côte d’Ivoire.

Deuxième constat: IL Y A DANGER à l’horizon.

3 –  Pour sécuriser le pays, il faut nécéssairement reconstituer l’ARMEE Ivoirienne FDS. Ces dozos et mercenaires étrangers qui servent de police et de gendarmerie et qui se pavanent dans le pays, ne peuvent pas protéger la population Ivoirienne, nos parents en cas de dérives. Nous prenons pour preuves, les évènements de 2011 et les declarations de ces mercenaires qui scandaient: “ON NOUS A ENVOYE ICHI (ICI) POUR TOUER (TUER)…

Troisième constat: Ces individus qu’on a déversés dans le pays pour massacrer les Ivoiriens, sont toujours et encore présents dans le pays. Ils ont démontré leur haine envers les Ivoiriens donc il n’ont pas la capacité de proteger la population.  Nous voulons pour preuves, l’euphorie de Duékoue region et sur tout le territoire Ivoirien, la desolation qui a été créée dans le pays.

4 – Une Commission Electorale digne du nom doit être formée car, avec Youssouf Bakayoko à la tête d’une commission élèctorale, n’oublions pas deux choses:

  • Un truant ou un voleur, volera toujours.
  • Les mêmes causes produisent les mêmes effets.

5 – Le project de la France de piller les richesses de nos pays pour le compte des occidentaux, a-t-il changé pour la Côte d’Ivoire? Si ce project n’a pas changé, alors nous sommes sans oublier qu’elle s’ingerera dans le processus du choix de notre President. Par conséquent, une élèction sous la bannière de la France ne sera jamais crédible et transparente. Le 3e BIMA: une armée d’occupation.

6 – La guerre interne fait rage. Les Ivoiriens doivent s’unir et faire block contre les collabos des imperialists. Les rebelles au pouvoir representent le vrai danger qui guette la Côte d’Ivoire. Nombreux d’entre eux sont assis sur des tonnes d’armes, et sont prêts à être au service de la France et des Occidentaux, d’où la volonté et la propention d’exterminer les autochtones. Une élèction qui va se tenir sur cette base, risque d’embraser la Côte d’Ivoire.

7 – La Côte d’Ivoire est-elle fière d’avoir ses enfants en exile et d’autres qui croupissent en prison? Ceux-ci ne sont-ils pas des élècteurs? Ailleurs, on dit ceci: “ONE VOICE COUNTS…” Une voix compte en élèction. Voila pourquoi, nous suggérons qu’une structure soit créée pour gérer “le retour des exilés. Leur retour ne devrait pas être l’effet d’un simple appel au cours d’un point de press: “rentrez pour que vous soyez des acteurs de la reconciliation.” Ils rentrent comment et où vont-ils lorsqu’ils rentrent?

Au vu de tout ce qui précède, UNE TRANSITION s’impose. Si nous allons aux élèctions pour nous-mêmes, alors pourquoi les ténir dans un tel climat de désordre et d’insécuté?

LAURENT ADJEHI

Daman Laurent Adjehi

Auteur/Ecrivain

Edit. En Chef – www.ivoirenewsinfo.net- USA

    Print       Email
  • Published: 3 months ago on August 30, 2018
  • By:
  • Last Modified: August 30, 2018 @ 2:02 am
  • Filed Under: Opinions

Leave a Reply

You might also like...

ABOUDRAMANE SANGARE

OPINION : ABOUDRAMANE SANGARE: LE GARDIEN DU TEMPLE TOMBE SUR LE CHAMP DE BATAILLE!

Read More →