Loading...
You are here:  Home  >  IDEES  >  Blogs  >  Current Article

OPINION; Libération Gbagbo – Vers un échec de la pétition ?

By   /  October 7, 2016  /  No Comments

    Print       Email

La pétition lancée le le 16 juin 2016 visait à récolter 22 millions de signatures favorables à la libération de Laurent Gbagbo de la CPI.

160128-gbagbo_ble_goude-ot-16_0 (2)

La promesse des organisateurs était ferme : récolter 22 millions de signatures, en trois mois. Près de quatre mois plus tard, les choses semblent ne pas être allées dans le sens souhaité et les résultats ne sont toujours pas publics. Plusieurs raisons l’expliquent.

Un doute sur la sincérité du « scrutin »

D’abord les faits. C’est le 16 juin 2016, qu’à l’initiative de l’Ivoirien Bernard Binlin Dadié et du Togolais Joseph Kokou Koffigoh, la pétition visant à récolter 22 millions de signatures favorables à la libération de Laurent Gbagbo, a été lancé, à Abidjan. La première erreur des organisateurs a été de vouloir manipuler les premiers chiffres, ce qui a jeté un doute sur la sincérité du « scrutin » et considérablement décrédibilisé les initiateurs.

En effet, à l’issue de la cérémonie de lancement, le notaire affecté à cette tâche, a annoncé avoir récolté un peu moins de 30 000 signatures, en seulement deux heures. C’était un mensonge pitoyable. De fait, le lancement avait été fait dans une salle réunissant moins de 3 000 personnes et le décompte des signatures en ligne, sur le site pourgbagbo.com enregistrait à peine 1 000 signataires, 700 pour être précis. De même, la version physique de la pétition venait à peine d’être remise aux différents leaders présents dans la salle, et celle-ci n’avait pas encore quitté Abidjan, pour l’intérieur du pays, encore moins les capitales africaines et européennes. Deux jours après le lancement de la pétition, alors que j’ai personnellement démontré que le notaire avait menti (voir archives, sur ma page Facebook), le décompte automatique bien visible sur le site Internet, a curieusement disparu, cela n’a pas manqué de faire sourire plus d’un, sur la volonté manifeste de manipuler les chiffres.

L’initiative est soutenue par la tendance Aboudrahamane Sangaré

Autre indice du succès relatif de l’initiative : la page Facebook Pétition Pour Gbagbo (@PPGbagbo) en lien avec le site Internet, enregistre moins de 34 000 fans, alors que celle-ci a été sponsorisée, sur plusieurs semaines, pour attirer des Like.

L’autre raison est la division au sein du FPI. L’initiative est soutenue par la tendance Aboudrahamane Sangaré. Or quand bien même, elle soit manifestement majoritaire sur le terrain, elle est mal structurée et l’information ne passe pas toujours bien dans les bases. Du coup, les versions physiques qui devraient être signées dans la ferveur populaire, dans les QG locaux, connaissent des succès mitigés. A l’international, la signature a été lancée au Cameroun, au Ghana, en France, etc. et les succès sont plus médiatiques que populaires. D’ailleurs, Pascal Affi N’Guessan a pris son temps, avant de signer (timidement) cette pétition. Et les bases qui lui sont proches ne se sont pas encore impliquées, dans la mobilisation des militants, en vue de la signature de la version physique.

Au labo, pour faire du… recomptage ?

Enfin, la complexité de l’enregistrement en ligne. Un seul clic ne suffit pas (pour éviter les inscriptions multiples avec des avatars, l’une des conditions exigées par l’Onu, destinataire finale de la pétition), il faut remplir une page entière et confirmer son inscription, après avoir reçu un lien d’identification, dans son mail. Bref. Le 16 octobre prochain, cela fera 4 mois que la pétition aura été lancée. Peut-être que les organisateurs, qui auront pris le temps de rassembler toutes les versions physiques, pourront-ils donner les (vrais) chiffres ? A moins qu’ils ne soient présentement au labo, pour faire du… recomptage ? On se comprend. #JeDéconne

    Print       Email
  • Published: 2 years ago on October 7, 2016
  • By:
  • Last Modified: October 7, 2016 @ 12:26 pm
  • Filed Under: Blogs

Leave a Reply

You might also like...

Yann Komenan

BLOG : Chaque génération a son combat et sa lutte !

Read More →