Loading...
You are here:  Home  >  CULTURE  >  Current Article

DIAPORAMA: [N’ZASSA MODE] LA PETITE ROBE NOIRE DE GUERLAIN REVISITÉE PAR LES DESIGNERS AFRICAINS

By   /  March 16, 2017  /  No Comments

    Print       Email

Le 9 mars dernier, 20 stylistes africains ont réinterprété l’iconique petite robe noire de Guerlain lors du festival N’Zassa Mode de Treichivlle. Un événement couture et caritatif.

 picmonkey-collage-10-660x550C’est sous l’égide de la princesse Esther Kamatari, ambassadrice Guerlain depuis 2015 et marraine de cette 2e édition du festival N’Zassa mode initié par le styliste ivoirien Ciss Saint Moïse, que s’est tenu le rendez-vous des Golden Ladies articulé autour de la petite robe noire.

« La petite robe noire a été inventée par Chanel dans les années 50 et Guerlain se l’est réappropriée. Mais ce qui fait avant toute son identité, c’est la personne qui la porte. Et ce soir, la petite robe noire est à Abidjan », s’est exprimée avec enthousiasme la princesse Kamatari devant un public de femmes leadeuses – majoritairement composé d’épouses de ministres – et autres influenceuses ivoiriennes, lesquelles ont répondu présent dans l’espoir d’acquérir la petite robe noire idéale.

Plus qu’un défilé réservé à une élite…

Les fonds récoltés à l’issu des ventes des robes – qui seront toutes recréées sur mesure pour la clientèle – iront en partie à la maternité du CHU de Treichville. « Tout doit disparaître pour Treichville », a ainsi lancé la Princesse pour stimuler les ventes.

Si les visiteurs se sont montrés frileux à l’idée d’investir dans des pièces audacieuses, mais non moins sublimes, comme la robe futuriste aux épaules maxi et décolleté ultra profond de Habib Sangaré portée par la sublime Awa Sanoko, toutes les pièces ont été, in fine, acquises par le Ministre de la Promotion de la Jeunesse, de l’Emploi des Jeunes et du Service Civique, Sidi Touré.

Chaque créateur a donc eu carte blanche pour offrir sa propre interprétation de cette pièce iconique, atemporelle et irrésistible.

Offrir une vitrine à la création africaine

Parmi les créateurs : Rebecca Zoro, l’un de nos coups de cœur à la rédaction.

« Je me suis inspirée du vêtement traditionnel Kodjo, un pagne cache-sexe, pour la jupe. Tandis que le haut fait référence aux camisoles que nos mamans portaient. La modernité va se retrouver à travers les matières utilisées, comme la dentelle et le tissu en strass pour voiler les jambes ». Mais aussi Jean Aristide Créations, qui a proposé une version brodée et incrustée d’éléments strassés émeraude, Ousmane Doumbia – petit poulain des ateliers Ciss Saint Moïse – et sa revisite noire et or, Isabelle Andoh et sa petite robe noire à volants dentelés, Jean Luciani Adjito, Modeste Ba, sans oublier Abou Fofana ou encore Anges Koffa pour ne citer qu’eux.

La petite robe noire vue par Rebecca Zoro – © Yefien

Des créations entre classicisme haute couture et références aux cultures africaines, lesquelles feront toutes le voyage Abidjan-Paris en intégrant la maison Guerlain, au 68 rue des Champs-Elysées. L’opportunité pour la création africaine de jouir d’une vitrine d’exception sur l’avenue la plus prisée des touristes venus du monde entier.

Découvrez un aperçu du show dans notre diaporama :

    Print       Email
  • Published: 2 years ago on March 16, 2017
  • By:
  • Last Modified: March 16, 2017 @ 2:12 am
  • Filed Under: CULTURE

Leave a Reply

You might also like...

TV5 MONDE

Audiovisuel : TV5Monde mise plus que jamais sur le continent africain

Read More →