Loading...
You are here:  Home  >  SOCIÉTÉ  >  Célébrité  >  Current Article

CINÉMA/ Affaire Harvey Weinstein: Pourquoi le producteur n’est pas tombé plus tôt

By   /  October 15, 2017  /  No Comments

    Print       Email
  • Une cinquième femme accuse Harvey Weinstein de viol.
  • Jusqu’à récemment, Hollywood plaisantait sur le sujet.
  • Les actrices avaient peur du magnat de Hollywood.

harvey-weinstein-festival-cannes-2012

Tout le monde savait et personne n’a rien dit. Une cinquième actrice, la Britannique Lysette Anthony, a accusé le producteur américain déchu Harvey Weinstein de l’avoir violée, des faits qui remonteraient aux années 1980, selon le Sunday Times. Avant elle, quatre femmes, parmi lesquelles les actrices Asia Argento, Lucie Evans et Rose McGowan, l’ont également accusé de viol.

Les témoignages de victimes de harcèlement et d’agressions sexuelles s’accumulent depuis les révélations du New York Times. Alors que tout Hollywood semblait au courant, on se demande pourquoi il a fallu tout ce temps pour révéler ce secret de polichinelle et faire tomber Harvey Weinstein ?

>> A lire aussi : VIDEO. Affaire Harvey Weinstein: La folle semaine qui a secoué Hollywood

Une vidéo de Courtney Love exhumée

Il n’y avait pourtant qu’à tendre l’oreille (et ouvrir les yeux). Les séries américaines 30 Rock ou Entourage ont toutes les deux exposé avec humour le comportement d’Harvey Weinstein, quand ce n’était pas Seth MacFarlane qui blaguait sur le sujet à la cérémonie des Oscars.

« Mes félicitations, vous cinq n’avez plus à prétendre être attirées par Harvey Weinstein », avait-il plaisanté. Juste des allusions, donc. Jane Fonda, qui a eu vent de son comportement il y a un an, s’est dit « honteuse » de n’avoir rien dit, mais elle n’est pas la seule à avoir préféré se taire. TMZ a exhumé une vidéo de 2005 où Courtney Love met en garde les jeunes actrices : « Si Harvey Weinstein t’invite à une fête privée au Four Seasons, n’y va pas ». La liste des occasions manquées est encore longue, alors pourquoi maintenant ?

Certains ont pourtant essayé de parler au fil des années, indique à Slate Jodi Kantor, journaliste d’investigation pour le New York Times et contributrice de CBS News, qui a dévoilé l’affaire. Elle évoque trois raisons qui ont poussé ces femmes à se livrer aujourd’hui. Plusieurs articles sur le harcèlement sexuel avaient été publiés -les articles sur O’Reilly et la Silicon Valley avaient fonctionné-, on avait cru les victimes. « Elles sentaient en effet que la culture avait changé d’une certaine façon, et que l’époque où l’on salissait les femmes lorsqu’elles portaient ce genre d’accusations était révolue, enfin au moins elles l’espéraient », a-t-elle indiqué avant d’avancer un dernier argument.

« Je sais qu’il a anéanti beaucoup de gens »

Harvey Weinstein était en « fin de carrière », il était moins puissant qu’à une époque. Car, pendant toutes ces années, les actrices avaient peur. Asia Argento n’a pas osé parler de peur d’être anéantie. « Je sais qu’il a anéanti beaucoup de gens avant,explique-t-elle dans le New Yorker. C’est pourquoi cette histoire – dans mon cas, ça date de 20 ans, certaines sont plus anciennes – n’est jamais sortie. »

Et du côté des témoins, qu’est-ce qui les a empêchés ? « Nous avons parlé à de nombreux anciens cadres de Miramax et de la Weinstein Company qui étaient assez torturés par ces problèmes, et il y a un bon paquet de gens qui, je pense, ont fini par nous aider parce qu’ils n’avaient jamais réussi à prendre une décision quant à certaines choses qu’ils avaient vues et dont ils avaient été des témoins là-bas », explique Jodi Kantor. Selon elle, le scandale devrait forcer Hollywood à réfléchir. Et pourquoi ne pas mettre un terme à la culture de la promotion canapé ?

20minutes.fr

    Print       Email
  • Published: 2 years ago on October 15, 2017
  • By:
  • Last Modified: October 15, 2017 @ 6:28 pm
  • Filed Under: Célébrité

Leave a Reply

You might also like...

46420262

CELEBRITE : Scandale: une Cap-verdienne accuse Samuel Eto’o d’être le père de sa fille

Read More →